select
Recherche avancée
S'identifier | Mon Compte | Aide
Vous n'êtes pas identifié

Stéphane Lambiel

Patineur artistique, champion du monde en 2005 et en 2006, médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de Turin en 2006 et neuf fois champion de Suisse

Le livre de ma vie # 6 | 2016

Alessandro Baricco (1958-)

« Novecento : pianiste »




© Anaïs Weber et Annabelle Zermatten


On m'avait offert Novecento: pianiste alors que j'avais déjà beaucoup aimé Soie.  C'est une oeuvre inclassable, qui place le génie en équilibre entre la «prison» qu'est le don et l'inspiration, qui vient de l'extérieur. Novecento a peur de vivre, mais il a trouvé son monde, il n'a plus besoin d'autre chose. Il craint l'inconnu, mais pas ses limites, cela ne s'explique pas.

L'art peut être un moyen d'échapper aux problèmes, ou au contraire de s'exprimer, de vivre les moments remplis d'émotions. Bien sûr, quand on redescend sur (ou à) terre on peut être surpris, voire pire - comme je le comprends... J'aime m'identifier à ce que je lis, et tout comme j'avais été touché par l'histoire de Li Cunxin, Le dernier danseur de Mao «enfermé» dans son propre pays, je me suis senti naturellement proche de la passion, de la rigueur et du travail que connaît le pianiste. Je ne pouvais que me sentir inspiré par ce sacrifice, cette dévotion à l'art, moi qui patine tous les jours depuis l'âge de 7 ans! La passion et son pouvoir d'évasion me fascinent de toute façon, même pour quelque chose que je n'aime ou ne comprends pas. Un don est un grand cadeau, mais il vaut mieux ne pas en être trop conscient et se partager entre travail et entourage, être bien avec soi et avec les autres, rester ouvert à ce qui peut arriver. Il faut bien sûr développer le talent, sinon il se fane comme une fleur: si l'on n'a rien à lui apporter, il est inutile. Mais si on ose rêver tout en gardant les pieds sur terre, on est sauvé.

Chercher ses limites fait mal parfois, mais c'est cette recherche justement qui est passionnante, qui rend la vie incroyable! Alessandro Baricco nous présente le navire du roman comme une sorte de geôle, or c'est là que Novecento s'exprime le mieux. Je sais qu'une patinoire est perçue comme un horrible ring frigorifié, mais je m'y sens bien, je sens passer le vent, j'entends flotter de la musique, c'est assez fou. Non ?


Le choix de Stéphane Lambiel

 

 

Novecento : pianiste



Prix Payot

CHF 7,10

Généralement expédié sous 3 jours à 4 semaines (selon disponibilité locale)

Ajouter à ma liste