select
Recherche avancée
S'identifier | Mon Compte | Aide
Vous n'êtes pas identifié

A malin, malin et demi


Richard Russo
Jean Esch (Traducteur)


Editeur: Editions de La Table Ronde

Collection: Quai Voltaire

Parution: août 2017

Format: Grand Format

Disponibilité:Ouvrage indisponible

Dimensions:22.2 x 13.5 x 3 cm

Pages:624 pages

EAN13:9782710378112

Chroniques Payot

Coup de Coeur

Nous voici de retour dans la ville de North Bath, cité industrielle en pleine décrépitude, retrouvant le cadre et les personnages du précédent roman de Richard Russo, Un homme presque parfait . Mais quel plaisir de renouer avec Douglas Raymer et ses acolytes ! Depuis la mort de sa femme, Douglas est complètement déprimé : avant de mourir, celle-ci allait le quitter pour un autre, et le but de Douglas est de connaître l'identité de ce traître. Mais ce n'est pas tout ! Car un tas d'histoires s'entremêlent et les situations, tout en restant crédibles, sont tellement catastrophiques et pathétiques que c'en est drôle ! D’autant plus que l'avenir de la ville est aussi désespéré que celui de ses habitants, un vrai bal de médiocres. Richard Russo, maître du cynisme et de l'humour noir, a reçu cette année le Grand prix de la littérature américaine pour À malin, malin et demi, et c'est franchement mérité !

Rachel Gaume, Libraire, Payot-La Chaux-de-Fonds

Douglas Raymer est chef de la police de North Bath, ancienne cité industrielle du New Jersey mal remise de la crise, voisine de la si pimpante Schuyler. Quand Dougie était collégien, sa professeur d'anglais écrivait dans les marges de ses rédactions : "Qui es-tu, Douglas ?". Trente ans plus tard, Raymer n'a pas bougé de Bath et il ne sait toujours pas répondre à la question. Qui est-il ? Dégarni, certes, enclin à l'embonpoint, veuf d'une femme qui s'apprêtait à le quitter. Pour qui ? Voilà une autre question qui torture Raymer. Car depuis la mort accidentelle de Becka, ce policier élu à la tête de son district presque malgré lui vit dans un brouillard, tout juste égayé par la présence de son assistante, la jeune Charice, policière noire fière de son identité. De l'autre côté de la ville, un septuagénaire passe sa retraite sur un tabouret de bar. Sully connaît tout Bath et tout Bath connaît Sully : buveur, fumeur, aussi sarcastique et rusé qu'un vieux loup de mer. Mais comment garder son flegme lorsque résonne encore le diagnostic des cardiologues : "Deux années, grand maximum" ? En regardant, peut-être, les gens passer. Or pour cela, Sully a l'embarras du choix. Il y a Rub, son acolyte bègue ; Carl, le magnat de la ville, qui passe ses nuits devant des films X dans l'espoir de retrouver sa forme d'avant-prostatite. Jerome, le frère jumeau de Charice, maniaque, amoureux de la syntaxe et de sa Mustang rouge. Alice, la femme du maire, qui passe des coups de fil imaginaires depuis un téléphone cassé. Zack, le mari de Ruth, qui collectionne les vieux objets déglingués. Leur fille Janey, menacée par son ancien mari cogneur, à peine sorti de derrière les barreaux. Et puis Rub le chien, qui mordille son pénis en permanence... En quarante-huit heures d'un été torride qui voient - entre autres péripéties - Douglas Raymer s'évanouir au fond d'une tombe, un bâtiment du centre-ville s'écrouler mystérieusement et un cobra s'échapper d'un élevage clandestin, tout ce petit monde à la dérive va se retrouver bouleversé. De courses-poursuites en confessions, de bagarres en révélations, Raymer, Charice, Sully et les autres vont apprendre à affronter les grandes misères de leurs petites existences. Avec la virtuosité qu'on lui connaît, l'auteur du Déclin de l'Empire Whiting revient au roman pur dans cette symphonie humaine féroce et déjantée qui tient autant de Philip Roth que de David Lodge. Fidèle à la ville de North Bath, Russo pose sur ses habitants un regard caustique mais jamais perfide, qui déshabille la sexualité des uns, les frustrations des autres, et place toujours une lumière au bout du tunnel.
Richard Russo est né en 1949 aux Etats-Unis. Après avoir longtemps enseigné la littérature à l'université, il se consacre désormais à l'écriture. Ont paru à Quai Voltaire Un homme presque parfait (1995, adapté à l'écran avec Paul Newman), Un rôle qui me convient (1997), Le Déclin de l'empire Whiting (Prix Pulitzer, 2002, adapté au cinéma en 2005), Le Phare de Monhegan (2004), Quatre saisons à Mohawk (2005), Le Pont des soupirs (2008), Les Sortilèges du cap Cod (2010), Mohawk (2011) et Ailleurs (2013).
Sommaire / contenu
information eBook

indisponible

AUTRES FORMATS

Tous les formats

Papier

IMPRIMER & PARTAGER CETTE PAGE

Nous vous suggérons aussi