select
Recherche avancée
S'identifier | Mon Compte | Aide
Vous n'êtes pas identifié

Des pavés pour la plage #1 : «Trois générations»

de Yom Sang-seop [Éditions Zoé]

Joëlle Brack
29 juin 2018

La belle saison incite à lire enfin ce qu’on a raté depuis la dernière rentrée littéraire…
Aujourd’hui : Trois générations, du coréen Yom Sang-seop.




Si la Corée fait volontiers la une de la presse, ce n’est hélas pas souvent pour sa littérature, qui le mériterait pourtant : on ne peut donc que se réjouir de l’énorme et superbe travail de traduction engagé par les Éditions Zoé pour permettre aux francophones de découvrir Trois générations (Samdae), chef-d’œuvre de Yom Sang-seop (1897-1963), un journaliste et activiste de 34 ans en révolte contre l’annexion de son pays par le Japon et qui, par défi, l’écrit en coréen.

Cette puissante fresque naturaliste se déploie à Séoul dans les années 1920-1930, autour d’une famille bourgeoise dont le grand-père est le gardien sévèrement traditionnaliste, alors que son fils s’est tourné vers une vie dévoyée à l’occidentale tandis que le petit-fils, au contact de la vie estudiantine, est bientôt tenté par le marxisme. Le choc des générations est d’autant plus net qu’il se double des influences croisées de l’Asie et de l’Europe, la question coloniale en filigrane se trouvant ainsi pour une fois traitée, depuis l’autre bord.

Avec un art époustouflant du récit, l’écrivain brosse une généreuse chronique familiale, riche d’événements et, surtout, d’éclairages sur la vie privée, sociale et culturelle coréenne. Comme dans une estampe, les plans se superposent en transparence, la profondeur de l’image varie, mais les détails affûtés dessinent les repères et guident le regard. Dès les premières lignes, on est happé par la modernité stupéfiante de cette histoire mouvementée, humainement complexe, dont les personnages secondaires subtilement travaillés, notamment les figures féminines, accentuent les reliefs. Trois générations de lecteurs plus tard, le roman – paru en 1931 en feuilleton dans un quotidien de Séoul dont l’écrivain est éditeur culturel – est toujours aussi fascinant.

Il est à espérer que, quelque part dans la péninsule sectionnée en deux par des idéologies contraires, un Yom Sang-seop d’aujourd’hui travaille aussi brillamment à la rédaction d’une quatrième partie, qui fasse littérature de ce que moulinent l’Histoire contemporaine et l’actualité…


 

 

Prix Payot

CHF 35,00

Généralement expédié sous 3 jours à 4 semaines (selon disponibilité locale)

Ajouter à ma liste