select
Recherche avancée
S'identifier | Mon Compte | Aide
Vous n'êtes pas identifié

HISTOIRE


C’est en 1875 qu’apparaît pour la première fois l’enseigne Payot, lorsque la librairie Imer de Lausanne s’attache les services d’un jeune collaborateur, Fritz Payot. Ce jeune homme de vingt-cinq ans est muni d’un brevet d’instituteur primaire et a séjourné durant quatre ans en Allemagne et une année en Angleterre comme étudiant, précepteur et professeur. De retour en Suisse, Fritz Payot est engagé par la librairie Imer et, deux ans plus tard, il est associé à l’entreprise qui devient alors « Librairie A. Imer et Fritz Payot ». L’association durera jusqu’en 1886, date à laquelle l’entreprise devient « Librairie F. Payot & Cie ». Durant les vingt-cinq années où il s’occupera de la maison, Fritz Payot lui donnera un développement considérable, tant dans le domaine de l’édition que dans celui de la librairie.

Peu après son décès, en 1900, ses fils reprennent le flambeau et constituent une nouvelle raison sociale : « Payot et Cie ». En fonction de leurs aptitudes personnelles, Samuel et Gustave s’occupent respectivement de la librairie et des éditions. Samuel Payot donne une grande extension à la librairie Payot, d’une part en rachetant l’immeuble de la rue de Bourg où se trouvait la librairie et en faisant construire l’immeuble actuel [Laverrière architecte] qui fut inauguré en 1913 et, d’autre part, en créant des succursales dans différentes villes de Suisse : Montreux [1918], Vevey [1918], Genève [1919], Berne [1921] et Neuchâtel [1923], qui furent les premières librairies hors Lausanne. Gustave Payot, de son côté, développe les éditions Payot en ouvrant notamment en 1912 une succursale d’éditions à Paris. D’une grande érudition, Gustave Payot crée deux collections encyclopédiques, la « Bibliothèque historique » et la « Bibliothèque scientifique » qui acquièrent une notoriété mondiale. En 1923, les éditions Payot à Paris deviennent autonomes avec, à leur tête, Gustave Payot. En 1923 également « Payot et Cie » est transformée en Société anonyme, dont le capital est entièrement réparti dans la famille Payot.

En 1938, la troisième génération de la famille Payot fait son entrée dans la maison. Ce sont les deux fils de Samuel Payot. Jean-Pierre Payot, après des stages professionnels en Allemagne, en Angleterre et en France, assume progressivement la direction des librairies, alors que son frère Marc, qui a étudié la Police scientifique à l’Université de Lausanne, s’occupe des éditions Payot en Suisse. Durant toute cette période, la société se consolide et poursuit son développement, notamment avec l’ouverture de nouvelles succursales.

En 1965, avec l’arrivée de Jean-Marc Payot, licencié en droit de l’Université de Lausanne, c’est la quatrième génération qui prend le relais. Il faut doter l’entreprise de structures plus adaptées à l’évolution de la société. C’est ainsi que la formule « affaire familiale fermée » fait place à une formule ouverte faisant appel à des tiers étrangers à la famille Payot pour assumer des responsabilités qui lui étaient jusqu’alors réservées. En 1977, année du centenaire officiel de la société, le chiffre d’affaire extérieur dépasse pour la première fois les 25 millions.

En 1986, c’est un autre virage que prend la société Payot. En effet, Jean-Marc Payot décide de vendre la société au groupe Edipresse de la famille Lamunière. Comme ces derniers possèdent également la société Naville qui gère des librairies à Genève, la société s’appellera brièvement « Librairie Payot & Naville », le temps que l’intégration des deux réseaux se fasse.

En 1990, Hachette Distribution Service, filiale du groupe Lagardère Média, entre majoritairement dans le capital de Payot et prend en main le management. La société est recentrée sur son métier de base et devient « Payot Libraire ». La branche édition continue, mais de manière autonome. Nouveau nom, nouveau logo, la société décide aussi de rénover de fond en comble toutes ses librairies sur la base d’un concept novateur qui accorde une large place au confort d’achat et à l’esthétique des lieux.

Au début du troisième millénaire, Payot Libraire est donc une société en pleine croissance qui a su montrer ses capacités d’adaptation et d’anticipation et est le leader incontesté du livre en Suisse romande. Payot continue son développement, avec l’ouverture de deux nouvelles librairies : Nyon (2004) et Yverdon-les-Bains (2005).

En 2008, désireuse de se diversifier, la société Payot acquiert la master franchise de l’enseigne française Nature & Découvertes. Elle ouvrira trois points de vente de cette enseigne entre 2009 et 2011, et une version « shop in shop » dans sa librairie de Fribourg en 2012.

En juin 2014, Payot SA change d’actionnaires [1] : l’entreprise est reprise par son Directeur général, qui devient actionnaire majoritaire, accompagné de deux coactionnaires. 

Présente à Genève depuis 1919, et depuis les années 1990 avec deux librairies (Chantepoulet, 192) et rue du Marché (1998), Payot Libraire engage en 2014 un repositionnement en deux volets dans la cité de Calvin [2] : c’est d’abord l’ouverture d’une librairie dans la gare de Genève-Cornavin, entièrement rénovée, en avril 2014. En mars 2015, second volet : les deux librairies historiques de Genève, Chantepoulet et rue du Marché, sont fusionnées en une nouvelle grande librairie située sur la rive gauche du Rhône, rue de la Confédération. D’une surface commerciale totale de 1'800 m², ce magasin accueille la libraire de 1'500 m² sur quatre niveaux. Au 1er sous-sol se déploie également un « shop » Nature & Découvertes de plus de 200 m². Au 1er étage, la librairie accueille un espace café « La Semeuse » : il s’agit d’un nouveau service offert à nos clients.




 

[1] Payot SA change d’actionnaires
[2] Cité de Calvin



ET AUJOURD'HUI ?

Nos activités, nos valeurs ...